Les expériences de coconstruction et de coopération territoriales : une voie pour progresser sur les droits humains ?

MERCREDI 20 MARS – 9h30 / 12h00
LE 106 / GRANDE SALLE
PRÉSENTATION DE LA TABLE RONDE

Le contexte le montre : l’aspiration des personnes à participer à dire le commun et l’intérêt général se manifeste toujours plus fortement. La dynamique d’espaces citoyens, comme autant de « lieux » où les personnes se retrouvent pour s’exprimer, partager, essayer de définir les règles du monde, en témoigne notamment. De même, la co-construction de l’action publique émerge comme un processus revendiqué par les initiatives de la société civile, en particulier culturelles, pour renouveler et approfondir l’exercice démocratique. De multiples expériences sont menées au sein de systèmes territoriaux divers. L’enjeu des coopérations, articulant différentes dimensions territoriales, sectorielles, culturelles, sociales, s’impose désormais. Alors, des discours aux pratiques, qu’en est-il vraiment ? Que traduisent les formes proposées ? Quels sont les écueils à dépasser ? Quels nouveaux modes pour « faire en commun » sont-ils à inventer ? Les droits humains, et en particulier culturels, peuvent-ils ouvrir de nouvelles voies ?

INTERVENANT·E·S EN COURS DE CONFIRMATION
Anne-Claire ROCTON

Anne-Claire ROCTON

Inspectrice de la création artistique, ministère de la Culture

Jany ROUGER

Jany ROUGER

Trésorier national de la FNCC (Fédération Nationale des Collectivités Territoriale pour la Culture)

Véra BEZSONOFF

Véra BEZSONOFF

Coordinatinatrice de l'accompagnement des adhérents et des dynamiques de territoire à la FEDELIMA

Patricia ANDRIOT

Patricia ANDRIOT

Vice-présidente du RTES (Réseau des collectivités Territoriales pour une Économie Solidaire)

Laurent FRAISSE

Laurent FRAISSE

Socio-économiste, membre associé au Laboratoire Interdisciplinaire de Sociologie Économique (LISE) auteur du rapport “La co-construction de l'action publique : définition, enjeux, discours et pratiques”