Compétitivité, spéculation, concentration : un autre imaginaire est-il possible pour l’art et la culture dans la fabrique de la ville ?

MERCREDI 6 OCTOBRE – 16h30-18h30
LE 108 / Salle C11
PRÉSENTATION DE LA RENCONTRE

À l’heure de l’affirmation du fait métropolitain, des « grandes Régions » et d’une mise en concurrence des territoires, comment faire communs et construire les territoires artistiques et culturelles de demain ? Dans ce modèle de développement urbain dominant, l’art et la culture sont-ils condamner à servir d’alibi à des stratégies de spéculation immobilière débridées, de marketing territorial et de concentration économique et institutionnelle, particulièrement mortifères pour les équilibres sociaux, écologiques et culturels ? Comment dans le contexte de crise sanitaire, de crise démocratique et écologique que nous traversons relever le défi d’un développement urbain culturel équilibré, plus solidaire et plus favorable aux droits culturels des personnes ? Quelles alternatives sont expérimentées en ce sens par les acteurs culturels, les artistes et les citoyen·ne·s au quotidien sur les territoires urbains ?

Cet atelier participatif permettra de s’interroger ensemble et d’identifier des démarches inspirantes à cet égard. Un regard particulier pourra être posé sur l’enjeu de la création artistique dans l’espace public : à revers des phénomènes cités plus haut, peut-elle réveiller nos sensibilités esthétiques et politiques pour une autre fabrique de la ville ?

INTERVENANT·E·S EN COURS DE CONFIRMATION

Juliette BOMPOINT

Co-fondatrice de la SCIC La Main 9-3

LEK ET SOWAT

Artistes Urbex

Raphaël BESSON

Expert en socio-économie urbaine et docteur en sciences du territoire (laboratoire. PACTE, université de Grenoble) et directeur de Villes Innovations et cofondateur du projet LUCAS